• Borderline Biennale @ Abode of Chaos - Statement

    Borderline Biennale @ Abode of Chaos - Statement

     

     

    By developing the Borderline Biennale in a triptych configuration, its second chapter dedicated to "Surviving the Apocalypse" Thierry Ehrmann, artist, founder of Artprice and creator of the legendary Abode of Chaos, had without a doubt a genius vision.
    Rarely have we seen in the history of art an event in such adequation with its time.


     

    Art is dead and we know it, killed by mundane cancers.

    Art is dead and many so-called avant-gardes are already obsolete. By transforming contemporary art into basic consumables, whose originals become speculative titles and their reproductions simple decorative accessories sold at super markets, the Temple Merchants have stripped art of its conceptual essence and its sense of critique. Amidst the cemetery of contemporary creations, the artist becomes a mere grave-digger of preconceived ideas; a pirate of our amputated reality, his role must be to show what we deny to see, as opposed to trying to please the masses. Art cannot be such without the commitment through which the artist expresses himself beyond consensus, apriorism and censorship.

    Art cannot be such without freedom.

    The artist, drowning in the flood of information, may bear witness to the world and imagine our future solely by unyeilding observations of the state of current affairs. A visionary, the artist foresees the mutations of our era, anticipates the transformation of our aesthetical, ideological and social values. The world's heartbeat as his metronome, his art is an action. The chaos of our times becomes his materia prima, his fertile ground. History's strength is such that it is his duty to become its narrator.


    If you are indeed one of those rare artists, the Abode of Chaos shall become your laboratory, a realm of possibilities. Some of you have already been approached and some of you may already be part of our clan...This note shall be our manifesto. To all others, this is a unique challenge we are offering you, an invitation to present your vision of our times, in situ and solely for this event.




    Your work should address one of the following themes:

    - Japan Apocalypse
    - Utopias Pirates / T.A.Z / Hacking
    - Horsemen of the Apocalypse / Vanitas
    - Obsolete Body / Body Hacktivism
    - from Bataille's "The story of the Eye" to sexual activism

    Multidisciplinary, the event will give a great importance to living art and performance.

    A synopsis of your project must be sent before may 20th 2011 to: borderline.biennale@gmail.com

    This must include:

    -a simple description of the performance
    -a statement of intent
    -number of participants
    -logistics requirements

    Transportation and accommodation for the artists will be covered.

    A fee will be given to each artist on a case by case basis.

    The Borderline Biennale will take place from august 18th until september 18th 2011.


    - No program : Those who want to know will find out.


    - No Press : All communications for the event will take place via our own networks -Abode of Chaos Propaganda ; no press means no biased articles, no misuse, no pressure of advertisement and no appropriation from outside medias. All photos and videos will be hosted on our own servers and will not be subjected to censorship.


    - No Money : Subventions often lead to compromises which we are not (and never will be) willing to make. In order to preserve our freedom of creation and expression and retain integrity and coherence, we are refusing all forms of funding from governments or institutions whose goal as we know would be usurpation No subvention = No submission. The Borderline is entirely financed with private funds.


    ...The event is free to the public.


    But let us be reassured, as Marshall McLuhan states, "Obsolescence (as well as chaos may I add) never meant the end of anything, just the beginning"



    Lukas Zpira . Curator of the Borderline Biennale 2011 @ Abode of Chaos


    _____________________________________________________________

     

    Borderline Biennale @ Abode of Chaos - Statement

     

     

    Il ne fait nul doute qu'en développant la Borderline Biennale sous la forme d'un triptyque dont le deuxième volet est cette année "survivre l'apocalypse", Thierry Ehrmann, plasticien, fondateur d'Art Price et auteur de la célèbre Demeure du Chaos, a fait preuve d'un certain génie visionnaire.
    Rarement dans l'histoire de l'art un évènement n'a été à ce point en adéquation avec son temps.




    Nous le savons, l'art est mort, tué par les mêmes cancers que notre monde.


    L'art est mort et bien des prétendues avants-gardes sont déjà obsolètes. En transformant l'art contemporain en produit de consommation courante dont les originaux deviennent des titres spéculatifs et des reproductions, des accessoires de décoration en vente en supermarché, les marchands du temple ont dépossédé l'art de son essence conceptuelle et de son sens critique. Dans le cimetière de la création contemporaine, l'artiste devient fossoyeur des idées préconçues ; il est pirate de nos réalités tronquées ou il n'est pas. La fonction de l'artiste aujourd'hui ne peut être que de montrer ce que les autres ne veulent voir, et non de plaire au plus grand nombre comme on a trop longtemps voulu nous le faire croire.

    Il n'est d'art sans un engagement à travers lequel l'artiste s'exprime au delà des intérêts, des consensus, des aprioris et des censures.
    Il n'est d'art s'il n'est libre.
    Baigné dans le flot d'information qui nous submerge chaque jour, l'artiste ne pourra témoigner de notre monde et imaginer notre avenir que par un regard sans concession sur notre actualité. Visionnaire, il entrevoit les mutations de notre monde, anticipe la transformation de nos valeurs esthétiques, idéologiques et sociales. Il se rythme sur les battements de coeur de notre monde. Son art est action. Le chaos de notre monde devient sa materia prima, son terreau fertile.
    La force de l'histoire est telle qu'il est de son devoir d'en devenir le narrateur…

    Si vous faites peut-être partie de ces rares artistes, la Demeure du Chaos deviendra pour vous le champ de tous les possibles.

    Certains d'entre vous ont déjà été préssentis pour l'événement ; certains d'entre vous font partie de notre clan... Prenez alors ce texte comme notre manifeste. Pour les autres ce texte est un défi unique que nous vous proposons en vous invitant à venir présenter une oeuvre réalisée in situ et pour ce seul événement, sur la vision que vous avez de l'époque que nous vivons.




    Quoi qu'il en soit, votre performance doit s'inscrire dans une de ces 5 thématiques :

    - Japan Apocalypse
    - Utopies Pirates / T.A.Z / Hacking
    - Les Cavaliers de l'Apocalypse / Vanités
    - Obsolete Body / Body Hacktivism
    - de l'Histoire de l'Oeil à l'Activisme sexuel

    Pluridisciplinaire, l'événement laissera une large place à l'art vivant et à la performance.

    Vos projets doivent être envoyés avant le 20 mai 2011 à : borderline.biennale@gmail.com

    Ils doivent comporter impérativement :

    -une description simple de la performance
    -une note d'intention
    -le nombre de personnes participant à la performance

    -vos besoins logistiques


    Les frais de transport et de logement des artistes retenus seront pris en charge.

    Un cachet est prévu pour chaque performer et sera attribué au cas par cas.

    La Borderline Biennale se déroulera du 18 août au 18 septembre


    - No program :

    Ceux qui veulent savoir, sauront.

    - No press :

    La communication sur l'événement se fera via nos propres réseaux -Abode of Chaos Propaganda ; no press veut dire pas d'articles dirigés, pas de pression des annonceurs, pas de détournement et pas de récupération. Les photos et vidéos sont hébergées sur nos propres serveurs et ne peuvent subir aucune censure.

    - No Money : Les subventions amènent à des concessions que nous ne sommes pas prêts à faire, que nous ne ferons jamais. Par souci d'intégrité, de cohérence et par besoin de préserver nos libertés de création et d'expression, nous nous refusons à toute forme de financement par un gouvernement ou une institution dont on sait que le but serait avant tout de nous récupérer. Pas de subvention = pas de soumission. La Borderline est entièrement financée sur des fonds privés.


    ...L'événement est gratuit pour le public.


    Rassurons-nous, comme nous le fait remarquer Marshall McLuhan, "L'obsolescence (comme le chaos rajouterais-je) n'a jamais voulu dire la fin de rien, mais le début de tout."




    Lukas Zpira . Curateur de la Borderline Biennale 2011 @ Abode of Chaos


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :